[lfs-fr] time.txt - premier jet

Franck Chuiton franck at chuiton.fr
Mer 14 Nov 13:33:15 PST 2012


Bonjour.
Première version de time.txt en français.

Commentaires bienvenus bien sûr.

J'ai laissé tels quels les "écho" dans les scripts.

A+
-- 
Franck Chuiton <franck at chuiton.fr>
-------------- section suivante --------------
AUTEUR : Archaic <archaic at A_ENLEVER.indy.rr.com>

DATE: 28-09-2003

LICENCE : GNU Free Documentation License http://www.gnu.org/licenses/fdl.txt

SYNOPSIS : Explications sur les fuseaux horaires, UTC et la variable d'environnement TZ

DESCRIPTION : Votre système Linux est multi-national. Il peut non seulement parler différentes langues, mais en plus il est sensible aux fuseaux horaires. Cette astuce vous explique comment configurer tout cela. 

PREREQUIS : Le script fourni ici est basé sur lfs-bootscripts-1.11, mais il doit être facile de le modifier même si les scripts de démarrage subissent des changements importants.

ASTUCE : la Terre est divisée en 24 fuseaux horaires. L'heure locale d'un fuseau dépend du nombre de fuseaux qui le sépare de Greenwich, Grande Bretagne. La différence en temps est relative à la zone 0, celle de Greenwich. Par exemple, à Indiana, USA, où je vis, nous sommes dans le fuseau -5. Ce qui veut dire que nous sommes 5h plus tôt qu'en Grande Bretagne. Cela vient compenser la rotation de la Terre.

### Heure locale / heure universelle ###
La première question, et la plus importante, à laquelle il va vous falloir répondre est est de savoir si vous voulez que votre machine conserve l'heure au format local ou au format universel. UTC ( Universal Time Coordinated = Temps Universel Coordonné) est équivalent à GMT (Greenwich Mean Time = Heure Moyenne de Greenwich). L'heure locale est l'heure qui est affichée à l'horloge, près de vous, sur le mur. Chaque format a ses avantages et ses inconvénients, mais les deux sont évoqués dans cette astuce.
La tradition veut que l'heure système de toutes les machines POSIX (par exemple Solaris, BSD, UNIX) soit au format universel (UTC). Les O.S. les plus stupides (ceux de Microsoft principalement) demandent à leurs utilisateurs de configurer leur machine en heure locale. Heureusement, Linux peut gérer à la fois les machines configurées en UTC et celles qui, souffrant de la maladie de Microsoft, conservent l'heure système au format local.
Arrivés ici, il va vous falloir choisir une des deux : heure locale ou heure universelle ?
Quelques éléments pour vous aider : si vous disposez de Windows et Linux dans le même boitier, je vous conseille d'utiliser l'heure locale. Si vous avez Windows mais le démarrez rarement ou si vous ne l'avez pas du tout, c'est une bonne idée d'utiliser l'heure au format universel. Une fois que votre choix est fait, éditez /etc/sysconfig/clock. Saisissez UTC=0 pour l'heure locale et UTC=1 pour le format universel (UTC/GMT).

### Comment déterminer votre fuseau horaire ###

   Le fait de savoir dans quel fuseau horaire vous vivez est important pour la suite de cette astuce.
   Cependant connaître le nombre de fuseaux qui vous séparent de celui de Greenwich ne suffit pas, les changements d'heure été/hiver sont également influencés par ce choix. 
   LFS dispose d'un programme très simple qui vous permet de déterminer votre fuseau horaire en seulement quelques questions (généralement 2 ou 3).
   Lancez-le : 
	# tzselect
   A la sortie du programme, la dernière ligne qui s'affiche corrspond à votre fuseau horaire. Chez moi, elle affiche "America/Indianapolis" (sans les guillements). Conservez cette valeur. Notez-la ou collez-là quelque part dans un fichier texte. Pour simplifier ces explications, nous utiliserons $TIMEZONE dans la suite de cette astuce pour nous référer à cette variable.
    
   
### Employer le paramètre $TIMEZONE ###

   Maintenant que vous connaissez le fuseau horaire dans lequel vous vous trouvez, nous allons pouvoir utiliser cette information. D'abord, nous commençons par créer le fichier /etc/localtime . Ce fichier doit exister quel que soit votre choix (UTC ou heure locale). Ça peut être un lien symbolique ou une copie du fichier réel renommé en localtime. À l'heure où j'écris cette astuce, LFS utilise un fichier réel donc j'utiliserai cette méthode même si un lien symbolique fonctionne très bien. 
  
	# cp --remove-destination /usr/share/zoneinfo/$TIMEZONE /etc/localtime

Ensuite il nous faut modifier le script de démarrage setclock. Mais tout d'abord, quelques explications sur l'horloge système et l'horloge matérielle.
L'horloge matérielle est celle qui fait tic-tac dans votre bios et conserve l'heure même quand votre système est éteint. Cependant, cette horloge matérielle n'est pas si précise que cela.  L'horloge système est quant à elle maintenue par votre noyau en cours de fonctionnement et est bien plus précise. Mais comment l'horloge système peut-elle savoir l'heure qu'il est ?
Pendant le démarrage, les scripts standards de démarrage de LFS configurent l'horloge système en se basant sur l'horloge matérielle. Ensuite, l'horloge matérielle est ignorée. Le problème avec ce scénario est qu'après un temps de fonctionnement sur plusieurs jours (et en fonction de l'exactitude de votre BIOS), un décalage assez important peut intervenir entre l'horloge système et l'horloge matérielle. Après un redémarrage, l'horloge matérielle, qui n'est plus à l'heure, va être utilisée pour configurer l'horloge système. Il nous imcombe donc de permettre au noyau de mettre à jour l'heure du BIOS à l'extinction de la machine afin qu'il ait plus de chances d'être à la bonne heure au prochain redémarrage de la machine.  On utilise le programme hwclock(8) pour lire ou modifier l'horloge matérielle. Ce programme fait partie d'un système LFS normal, vous n'avez donc pas besoin de le télécharger. Nous allons modifier quelques uns des scripts de démarrage pour lancer ce programme à l'allumage et à l'extinction de la machine. 
NOTE : Keith Harwood m'informe que l'horloge matérielle de son boitier DS10 Alpha est plus précise que son horloge système. L'heure système perdait deux minutes par jour. Il s'agit vraisemblablement d'une quelconque faille du noyau, mais vous devriez probablement vérifier l'heure de votre système auprès d'une source fiable et la comparer après au moins un jour de fonctionnement du système.
Je doute que des utilisateurs sur x86 puisse avoir une horloge matérielle plus précise que l'horloge système.

Dans le livre, un script, nommé setclock, est créé dans /etc/rc.d/init.d. Ce script ne réalise que la moitié du travail puisqu'il ne fait que configurer l'heure système d'après l'horloge matérielle. Nous allons modifier ce script et créer de nouveaux liens symboliques pour qu'il puisse enregistrer l'heure système dans l'horloge matérielle à l'extinction ou au redémarrage.

cat >/etc/rc.d/init.d/setclock <<"EOF"
#!/bin/bash
# Begin $rc_base/init.d/setclock - Configuration de l'horloge Linux

# Basé sur le script setclock de LFS-3.1 et précédentes.
# Réécrit par Gerard Beekmans  - gerard at linuxfromscratch.org
# Réécrit par Marc Heerdink pour y inclure la modification de l'horloge matérielle
# Réécrit par Archaic <archaic at A_ENLEVER.indy.rr.com> pour conformité avec lfs-bootscripts-1.11

source /etc/sysconfig/rc
source $rc_functions
source /etc/sysconfig/clock

case "$1" in
     start)
          case "$UTC" in
               yes|true|1)
                    echo "Setting system clock..."
                    hwclock --hctosys --utc
                    evaluate_retval
                    ;;

               no|false|0)
                    echo "Setting system clock..."
                    hwclock --hctosys --localtime
                    evaluate_retval
                    ;;

               *)
                    echo "Invalid value for UTC in /etc/sysconfig/clock: $UTC"
                    echo "Valid values for UTC are 1 and 0."
                    exit 1
                    ;;
          esac
          ;;

     stop)
          case "$UTC" in
               yes|true|1)
                    echo "Updating hardware clock..."
                    hwclock --systohc --utc
                    evaluate_retval
                    ;;

               no|false|0)
                    echo "Updating hardware clock..."
                    hwclock --systohc --localtime
                    evaluate_retval
                    ;;

               *)
                    echo "Invalid value for UTC in /etc/sysconfig/clock: $UTC"
                    echo "Valid values for UTC are 1 and 0."
                    exit 1
                    ;;
          esac
          ;;

     *)
          echo "Usage: $0 {start|stop}"
          exit 1
          ;;
esac

# End $rc_base/init.d/setclock
EOF

chmod 755 /etc/rc.d/init.d/setclock

   Étape suivante : les liens symboliques. Le lien qui permet de lancer le script setclock est déjà présent dans /etc/rc.d/rc.sysinit.d, donc les seuls liens symboliques que nous avons à créer sont ceux qui vont permettre de lancer setclock à l'extinction du système :

	# ln -s ../init.d/setclock /etc/rc.d/rc0.d/K45setclock &&
	# ln -s ../init.d/setclock /etc/rc.d/rc6.d/K45setclock

A ce point, les scripts de démarrage sont correctement configurés et il reste juste à paramétrer la variable d'environnement TZ.

### La variable d'environnement TZ ###
Cette variable est utilisée par hwclock, quand il est lancé depuis un shell, et par certains programmes qui dépendent fortement des fuseaux horaires. Cette variable est utilisée globalement par le système. C'est donc une bonne idée de la définir au sein de l'environnement du système, dans le fichier /etc/profile.
Ajoutez ces lignes à /etc/profile :

	export TZ=value_of_$TIMEZONE

INFORMATIONS : l'auteur original de cette astuce est Marc Heerdink. C'est toujours 80% de son texte.

CHANGELOG:

[10-04-2002]
 * Version finale de Marc Heerdink

[28-09-2003]
 * Suppression d'infos redondantes ou inutiles
 * corrections orthographiques et grammaticales
 * mise à jour du script et des emplacements de fichiers pour correspondre à un systme LFS actuel
 * Actualisation de la mise en page au format "astuce"


More information about the lfs-traducfr mailing list